News

Découvrez ci-dessous les dernières actualités du syndicat le plus important de la Défense.

Le 17 octobre 2016, le ministre Steven Vandeput a informé les quatre syndicats et ce, à la suite des décisions de principe concernant l’avenir des pensions militaires, qui avaient été annoncées par le Gouvernement dans le cadre de l’établissement du budget 2017. 

Les propositions comprennent, entre autres, le relèvement de l’âge de la pension à partir de 2018, la suppression du calcul avantageux (tantièmes) à partir de janvier 2019 et l’introduction de conditions de carrière (à savoir : avoir un nombre minimal d’années de service) avant de pouvoir partir à la pension.

Le ministre de la Défense a déclaré ce matin à la chambre qu’il n’y avait pas de raisons d’augmenter le niveau de menace terroriste pour les militaires et des installations militaires car il n’y avait pas de danger.

Ces déclarations devraient-elles donner un sentiment de sécurité à nos militaires ?

Des mesures ont été prises par le ministre Jambon pour les policiers, des déclarations ont été faites par le ministre Vandeput pour les militaires !

Le SLFP Défense exige des mesures concrètes, une telle déclaration est scandaleuse au vue des incidents qui se sont passés encore aujourd’hui, l’analyse du ministre est incorrecte.

Après l’attentat terroriste du 6 août 2016 dirigé contre la police à Charleroi, le SLFP Défense a demandé le 11 août au ministre Vandeput quelles mesures de sécurité complémentaires il allait prendre pour la protection du personnel militaire qui ne participe pas à l’opération Homeland. Jusqu’à ce jour notre question est restée sans réponse.

Notre organisation se fait sérieusement du souci pour la sécurité des militaires dans l’exercice de leurs tâches quotidiennes. Nous songeons à une mission effectuée en tenue militaire et avec un véhicule militaire. Ces militaires ne sont pas particulièrement protégés au moyen d’un armement ou d’une escorte quelconque, mais ils constituent une cible possible et visible pour les terroristes.

Ce mercredi, le SLFP Défense était présent à la chambre et est très étonné de la parution dans la presse de la fermeture de certains quartiers. Si le ministre Vandeput a précisé hier qu’un plan de l’état-major lui avait été transmis, il n’a confirmé néanmoins aucune des fermetures citées dans la presse et a précisé que les décisions seront politiques.

Nous sommes évidemment contre toute fermeture de quartier avec pour conséquence des problèmes pour nos militaires et leur famille, ils méritent mieux que cela !

Après que le Général Marc Compernol ait été nommé le 7 juillet 2016 par le Cabinet restreint comme nouveau Chef d’Etat-Major de la Défense, le 13 juillet il a officiellement repris le flambeau du Général Aviateur Van Caelenberge, pour un mandat de 4 ans.
Notre organisation remercie le Général Aviateur Van Caelenberge pour la bonne collaboration et présente ses félicitations au nouveau CHoD. Nous souhaitons d’ores et déjà plein succès au Général Compernol.

La charge de travail de nos militaires et l’impact du fait qu’aucun repos n’est offert après la participation à l’OVG restent très élevés.

Le SLFP Défense veut la garantie que le personnel engagé ait droit à une période de repos après une période de travail intensif.
Dans la perspective des vacances d’été, l’autorité a pris un certain nombre de mesures pour que chaque militaire ait la possibilité pendant l’été de prendre congé et que le remplacement des unités engagées reste garanti.

Il n’est pas nécessaire de rappeler que le planning de la Composante Terre est lourdement chargé.

 

Du fait de l’augmentation du nombre de missions imposées au personnel de la Défense en soutien des Départements de la Justice et/ou de l’Intérieur, le ministre de la Défense est le facility manager brave et idéal pour le gouvernement. 

Le SLFP Défense exige que le ministre Steven Vandeput prenne ses responsabilités et qu’il réclame auprès du Kern le budget prévu comme provision anti-terrorisme.

Nous attendons également avec impatience le Plan Directeur annoncé.

Une dizaine de soldats sont engagés  dans des prisons pour y apporter un complément d’appui humanitaire.

Les militaires sont formés pour affronter des situations de crise, mais celles-ci ne cadrent pas avec le remplacement de gardiens de prison en  grève.

La réquisition de la Défense par le gouvernement pour porter aide à la Nation a son prix.

Le 22 mars, notre pays a été brutalement frappé par une vague de violence aveugle. Des attentats coordonnés sur plusieurs endroits nous ont tous profondément touchés.
Il ne fallait pas être physiquement présent à Zaventem ou à la rue de la Loi pour ressentir le choc.

Les attentats étaient dirigés sur le cœur de l’Europe.