News

Découvrez ci-dessous les dernières actualités du syndicat le plus important de la Défense.

Au cours des derniers mois, la Défense a su montrer à la population civile et au monde politique ce dont elle est capable. Le déploiement de centaines de militaires en quelques heures dans la nuit du  20 au 21 novembre 2015 témoigne du sens aigu de l’engagement et de la disponibilité de notre personnel.
Aujourd’hui encore, des centaines de militaires se trouvent dans les rues de Bruxelles et d’autres villes de Belgique, heureux d’exécuter cette mission.

.

Le 09 décembre 2015, le SLFP-Défense a offert du café aux militaires et à leurs collègues de la Police Fédérale chargés de la sécurité de lieux sensibles en raison de la menace terroriste.

Le personnel sur place a été agréablement surpris, et nous avons tendu l’oreille aux militaires pour partager leurs expériences.

La collaboration entre la Défense et la Police Fédérale se déroule de façon excellente et la population est également satisfaite du contact avec les militaires dans l’opération.

 

Les économies réalisées à la Défense depuis des années font que de plus en plus de membres du personnel du département envisagent leur avenir sous de sombres nuages.
La responsabilité en incombe à la politique belge.
Aucun parti ne laisse passer son tour lorsqu’il s’agit d’imposer de nouvelles économies à la Défense.

Notre MoD, Steven Vandeput, est parfaitement conscient du besoin de nouveaux investissements à la Défense, en matériel et en rajeunissement du personnel, mais pour sa législature il est une fois de plus tenu par un round d’économies.
Et l’os est déjà entamé jusqu’à la moelle!

La sécurité n’a pas de prix! 

A la suite du relèvement depuis samedi du niveau de la menace du niveau 3 au niveau 4 dans la Région de Bruxelles-Capitale, des centaines de militaires ont déjà été déployés pour “ l’opération Homeland”. Au cours du week-end dernier une centaine de militaires ont de plus été appelés pour apporter un soutien logistique aux militaires engagés.

Du respect pour nos militaires belges qui comme toujours effectuent leur mission fidèlement et pleins de courage au profit de la société et pour notre sécurité. Merci à tous ces hommes et toutes ces femmes qui s’y engagent. Nous adressons aussi notre soutien à leurs familles.  

 

Espérer, voir venir,…attendre…

Quiconque est soucieux de l’avenir de la Défense est en attente du “Plan stratégique”.
Les programmes de restructuration sont le lot de la Défense depuis plus de vingt-cinq ans.
L’effectif ne cesse de se réduire et les budgets sont plus maigres d’une année à l’autre.
Les nombreux changements et l’absence de décisions politiques sont à la base du problème.

Une réunion constructive a lieu avec le Ministre de la Défense, Steven Vandeput.
Le ministre  a entendu les exigences et les inquiétudes syndicales au cours de cette première réunion depuis la formation du gouvernement actuel.

Le MOD et  son Chef de cabinet nous a promis de tenir compte avec les obstacles présumés du personnel de la défense.

Les syndicats du personnel de la Défense ont estimé que la carte blanche de l'ambassadrice américaine à Bruxelles Denise Bauer était opportune et qu'elle correspond aux doléances des militaires.

Si nous désirons demeurer un partenaire de confiance pour les Américains et nos autres alliés, il va effectivement falloir réinvestir dans la Défense", explique Edwin Lauwereins,le president du SLFP.

"Nous sommes sur les rotules à la Défense", poursuit Edwin Lauwereins.
"Les cures d'amaigrissement s'enchaînent ces dernières années.
 

Il est grand temps

Entretemps, le plan stratégique du ministre Vandeput, initialement promis et attendu en avril 2015, se fait attendre. On est dans l’incertitude. Le personnel en général et nos affiliés en particulier veulent maintenant plus que jamais voir clair dans leur avenir, et ils y ont droit. L’incertitude ne peut persister. Elle provoque chez de nombreuses personnes une lourde charge psychosociale.

Le personnel est las des réformes! 

Le Président Lauwereins dit que si l’on touche à ces composantes, cela engendrera un énorme problème de personnel.
“Le contexte actuel dans lequel le personnel de la Défense doit effectuer ses missions est plus que jamais précaire, principalement au niveau budgétaire. La diminution du nombre de membres du personnel aura des conséquences drastiques.  On ne sait provisoirement pas où le politique veut en venir, chacun est en attente  du plan stratégique du ministre de la Défense Vandeput.”