10.06.20 Les chèques-repas arrivent !

Nous vous en avions parlé en mai 2019 dans le cadre de notre Vision 2020-2030, et c’est maintenant chose faite : les chèques-repas seront octroyés aux militaires !

Nous n’oublions pas les membres civils du personnel et nous poursuivons nos initiatives en ce sens.

De quoi s’agit-il ?

Un chèque-repas d’une valeur de 8 euros/ jour de travail deviendra la norme et remplacera également le « forfait repas » des ordres de marche nationaux.

Qui est concerné ?

Les candidats-militaire,  militaires d’actives et de réserve  lorsqu’ils sont en service « normal ». Par opposition à la sous-position « en formation », « en service intensif », « en appui militaire »,  « en engagement opérationnel », etc.

Quand ?


Le système sera d’application une fois que les textes seront publiés au Moniteur belge.

 

Comment ça marche ?

 Le droit au chèque-repas sera ouvert dès la première minute de travail presté. Concrètement, si vous prenez une demi-journée de congé ou de récupération vous aurez droit à votre chèque-repas. De même si vous effectuez des prestations de service du lundi 08h00 heures à mardi 01h00 heures, vous avez droit à deux chèques-repas étant donné qu’il s’agit de deux jours de prestation distincts (lundi et mardi).

Si vous effectuez du travail à distance vous avez également droit aux chèques repas.

Les militaires en formation ou qui participent à un exercice ou une opération, n’auront pas droit aux chèques-repas pour les jours concernés car ces prestations sont indemnisées d’une autre façon. Pas de chèque-repas nous plus en cas de dispense de service, compensation en temps ou absence pour motif de santé.

La double indemnisation pour un même repas est également interdite. Si vous recevez de la nourriture « gratuite » de l’Etat, vous n’aurez pas de chèque-repas pour le jour en question.

Pourquoi ?

Cela permet de renforcer l’attractivité du métier de militaire et de se « conformer » au marché du travail, tant privé que public. Cela va également apporter une énorme simplification administrative par rapport au système actuel d’indemnisation d’un repas lors d’un déplacement de service.

Le SLFP-Défense se réjouit de cette nouvelle mais a tout de même signalé en négociation que les officiers supérieurs, qui ne bénéficient plus des ordres de marche vu la mise en place d’une indemnisation pour officier supérieur, seront à nouveau avantagés par rapport aux autres catégories de personnel.