10.06.20 y-a-t-il un équilibre ?

Benefits, Initiatives HR, avancées des syndicats : y-a-t-il un équilibre ?

Depuis la parution des avancées pour le personnel, nous recevons pas mal de réactions de nos membres sur le fait que certaines mesures profiteront plus à certaines personnes ou certaines fonctions. L’occasion de prendre un peu de hauteur et de considérer les mesures dans un ensemble.

L’attractivité du métier de militaire ne s’améliorera pas uniquement à coup de chèques-repas ou d’allocations diverses. Nous en sommes convaincus : une revalorisation des salaires est capitale dans ce débat. C’est pourquoi nous avons signé un accord avec la Défense pour aligner les échelles de traitement avec celles de la Police, plus élevées que les nôtres.

La concrétisation actuelle de plusieurs mesures est le fruit d’années de travail syndical, bien souvent en coulisse. Il y a un an, nous vous présentions d’ailleurs la Vision 2020-2030 du SLFP-Défense pour le personnel.

  • Chèques-repas VS 1618ème

Les militaires en mission ne bénéficieront pas des chèques-repas car ils sont déjà nourris gratuitement. Il est donc probable que le personnel des unités opérationnelles auront « moins » de chèques-repas par mois que le personnel se trouvant dans les états-majors ou dans les bureaux. MAIS le personnel en opération ou en exercice bénéficieront du changement du système de calcul des allocations passant de 1850 à 1618ème, ce qui leur donnera plus de pouvoir d’achat à travers une augmentation du montant de leur allocation. Cette mesure ne « profitera » pas au personnel restant dans les bureaux avec un horaire classique !

  • Teleworking VS allocation d’éloignement 

Certains membres du personnel ont une fonction qui leur permet de faire du télétravail. C’est une nouvelle façon de travailler qui permet notamment de ne pas devoir faire les trajets vers la caserne. D’autres membres du personnel ont des fonctions (partiellement) non-compatibles avec le télétravail. Pour que ces personnes ne soient PAS pénalisées, elles bénéficieront maintenant du système d’allocation d’éloignement, c’est-à-dire un montant financier, indexé, en fonction du nombre de kilomètres parcourus vers le lieu de travail. Cette base de calcul ne signifie pas que cette allocation est un défraiement mais bien une compensation des coûts indirects générés sur le plan social et familial suite au temps de parcours nécessaire pour se rendre vers les différents quartiers ou infrastructures de la Défense.

  • Réserviste VS Actif

Certains se demandent pourquoi être réserviste ou continuer à effectuer des prestations pour la Défense une fois pensionné. Il est important de rappeler que les réservistes, ainsi que les membres du personnel en PVE, bénéficieront AUSSI de TOUTES ces initiatives !

Voici seulement quelques exemples de la « complémentarité » des mesures ! Soyez assuré de notre volonté d’avancer pour TOUS les membres du personnel, aussi bien militaire que civil. Mais il faut aussi comprendre que certaines mesures sont plus faciles à « faire passer » que d’autres et que le travail en négociation est un travail de FOND, qui prend du temps.

Tous ensemble pour plus de Respect & Reconnaissance pour le personnel !