12.02.20 Les 12 travaux d’Hercules ? 

Le Flash Défense du 24 janvier 2020 sur les initiatives pour le personnel a suscité beaucoup de réactions et de questions. La Défense a déjà introduit plusieurs initiatives au bénéfice du personnel et nous saluons, bien entendu, ce travail. Outre l’annonce de futures mesures ponctuelles à toujours concrétiser comme l’allocation de la connaissance de la langue anglaise, de l’indemnité d’éloignement ou de l’introduction des chèques-repas, le Chef de la Défense a exposé son intention de travailler sur 4 axes : la diversification du flux entrant, l’optimisation de la population existante, le respect de l’équilibre vie professionnelle-vie privée et l’appui individuel à chaque membre du personnel.

En tant qu’organisation syndicale représentative, nous avons été informés de l’intention de la Défense d’aller encore plus loin pour répondre aux différents défis en matière de personnel. Un aperçu des « 12 travaux de la DG HR » nous a ainsi été dévoilé :


1: Recrutement externe New
2: Adaptation ERSO
3: Stimuler le recrutement interne
4: Reconfiguration géographique
5: Civils à la Défense
6: La Réserve
7: Flexibilisation des effectifs
8: Nouveau système d’avancement
9: Déroulement de la carrière
10: Rémunération du militaire
11: Appui HR individuel au niveau territorial
12 : Internationalisation/revalorisation (Pers au sein des) IOrg

Ces thématiques ne nous ont été présentées que de façon générale. Doit-on dire « malheureusement » car nous souhaitions connaître les détails ou « heureusement » pour permettre une concertation fondamentale avec les partenaires sociaux selon le modèle belge ? La concertation sociale est, en effet, nécessaire dès le début et dans la globalité des projets. Certainement pour garantir des mesures justes et profitables à tout le personnel de la Défense !
Ce lundi 10 février, nous avons pu exprimer nos premiers commentaires au Cabinet du Chef de la Défense et au DG HR sur base de la Vision du SLFP-Défense 2020-2030 « Respect et Reconnaissance du Personnel » qui reprend les axes que nous privilégions tout en insistant sur d’éventuels futurs points de blocage.

Quoiqu’il en soit, la Défense doit enfin se rendre compte qu’elle est un employeur à part entière soumis à la « guerre des talents » et ce, alors que la Défense est plus que jamais essentielle à la sécurité de la population. Ainsi, indépendamment des négociations avec les organisations syndicales pour leur satisfaction ou non et surtout du personnel, les décideurs politiques auront un rôle crucial à jouer dans le soutien d’une politique HR globale. Recruter et garder son personnel est et sera un défi majeur, considérant que le travailleur aura toujours le choix de continuer sa carrière professionnelle à la Défense… ou ailleurs !
Nous vous tiendrons informés dès que nous aurons eu l’opportunité de recevoir plus d’informations sur ces différents domaines de travail. Restez connecté !