12.10.21 Enfin une recapitalisation du personnel de la Défense !

Après des années de négligence et des mois de négociation, le conclave budgétaire a pris sa décision : le plus grand pilier du plan POP de la Ministre Dedonder (PS) lié à la revalorisation des militaires sera réalisé. Le SLFP-Défense salue enfin cette rectification.

En effet, à l’initiative du précédent Ministre de la Défense Goffin (MR), cette revalorisation salariale n’a cessé d’être confrontée à des obstacles. Selon Dimitry Modaert, président du SLFP-Défense, «une étude exigée auprès d’un partenaire externe pour démontrer – si c’était encore nécessaire – les équivalences avec la Police, la difficulté de sensibiliser l’ensemble de l’Etat-major de la Défense quant à l’importance des ressources humaines par rapport à d’autres investissements, le freinage du KERN en juillet 2021 et finalement un conclave budgétaire où apparaissaient soudain des projets absents de l’accord de gouvernement ».

Néanmoins, par rapport aux négociations d’avril, cette revalorisation sera finalement composée de deux volets : une adaptation des échelles salariales (2/3) et une allocation (1/3). Un effet positif partiel sera donc assuré pour les (futurs) militaires pensionnés. Deux phases sont planifiées : dès que possible en 2022 après une nouvelle négociation et en régime en 2024.

« Il était plus que nécessaire d’enfin réinvestir dans le personnel du dernier rempart du pays certainement suite aux malheureusement événements de ces derniers mois & années qui en ont démontré l’importance » selon Dimitry Modaert. Le SLFP-Défense avait d’ailleurs parlé d’un accord historique suite aux négociations d’avril 2021.