24.12.19 Bien-être du personnel : au coeur de notre travail

100% de présence aux 104 Comités de concertation de base de la Défense et de ses parastataux, voilà qui résume notre engagement dans les matières de bien-être du personnel de la Défense. Les comités de concertation de base sont des réunions cruciales où se rencontrent autorité militaire et délégations syndicales. Etre présent lors de ces moments de concertation est fondamental pour le quotidien de nos militaires car on y discute des problèmes de salubrité des bâtiments, de prévention des accidents de travail ou encore de risques psychosociaux tels que le stress ou le burnout.

« Nous sommes un des rares syndicat, si pas le seul, a avoir assuré 100% de présence aux Comités de Concertation de Base ainsi qu’aux Hauts Comités de Concertation de la Défense », affirme Dimitry Modaert du pilier bien-être. « Cette présence est pour nous fondamentale car il en va du bien-être de nos membres et du personnel dans son ensemble. Bien sûr il est parfois question de plus « petits » dossiers mais on y discute surtout des matières qui impactent le quotidien des militaires ! ».

En dehors de ces réunions capitales, il y a aussi les réunions techniques préparatoires ainsi que les visites des lieux de travail. « Il est de notre ressort de veiller à ce que la Défense applique les législations en matière de bien-être au travail. Et il est impossible de réaliser cela sans une présence sur le terrain ! » précise Dimitry Modaert.

Nos deux délégués permanents spécialistes du bien-être peuvent évidemment compter sur le réseau des délégués locaux. Pour ce faire, ils dispensent chaque année des formations et recyclages au sein du SLFP-Défense.« En 2019, nous avons été surtout occupés par les questions de pollutions atmosphériques en Opérations ainsi que la problématique du Chrome VI » explique Dimitry. « Pour 2020, nous insisterons encore sur les points de notre vision, à savoir le respect et l’adaptation de la législation et des directives ainsi que le maintien du service interne de prévention et protection au travail (SIPPT)». Ce service est notamment en charge de l’exécution des analyses des risques dans toutes les matières du bien-être au travail : sécurité, risques psychosociaux, médecine du travail, etc. La tendance à l’outsourcing de certaines tâches jugées trop éloignées du « core business » de la Défense créée des insécurités. Surtout alors qu’on note un sous-investissement réel de ce SIPPT. Selon le SLFP-Défense, un SIPPT efficient et mieux considéré sera également le garant d’un meilleur bien-être pour les militaires.