19.10.18 Action syndicale pendant le comité de négociation La maladie n’est pas un choix !

Aujourd’hui a eu lieu comme chaque semaine un comité de négociation à Evere. A l’ordre du jour une modification de la réglementation en matière de pension pour cause d’inaptitude physique. le SLFP Défense a mobilisé des dizaines de membres & délégués, victimes d’accidents & maladies liés ou non au service. Leur présence aux côtés de nos négociateurs était nécessaire afin de montrer le mécontentement des militaires et du personnel civil de la Défense.

Les cabinets des pensions et de la Défense ont refusé de d’abord organiser une réunion technique. De plus, la procédure habituelle de négociation n’a pas été respectée par les deux cabinets. Le comité compétent pour la fonction publique (Comité A) ne s’est pas encore réuni à ce sujet, normalement première étape du processus. C’est pourquoi les quatre organisations syndicales représentatives étaient absentes la semaine passée après la première convocation.

Notre organisation a exigé et obtenu une interruption de la séance d’aujourd’hui dans l’attente d’une éventuelle négociation au Comité A et d’explications sur la décision de principe au sujet d’une diminution de salaire à partir du 31ème jour d’absence pour motif de santé. Malheureusement dans un premier temps, les autres organisations syndicales n’étaient pas solidaires avec notre action. Finalement, elles nous ont rejoint dans notre démarche.

Tout comme les syndicats policiers militants, le SLFP Défense agira désormais également de façon plus vigoureuse. Dans l’attente d’un nouveau ministre de la Défense, sept mois avant les élections fédérales, le SLFP Défense n’acceptera pas, avec ou sans alliés, la énième attaque contre le statut du personnel !