04.01.17 L'avenir de la Défense est en jeu

2016 fut une année difficile s’achevant dans un climat sombre, et pleine d’incertitudes pour le personnel de la Défense. Les nouvelles mesures en matière de pensions sont le sujet dont on parle dans toutes les casernes. L’outsourcing de tâches non militaires entraînant la suppression de  5.000 jobs à l’horizon 2030 est venu s’ajouter en prime. Nous devons aussi savoir que 2017 ne sera pas une année facile. Notre plus grand défi consistera à combattre ensemble les mesures d’économies qui nous sont imposées et à poursuivre la défense de nos droits. La Défense a un besoin urgent de stabilité au plan budgétaire, des moyens et du personnel.

Ce n’est possible que par le biais d’un débat sur l’avenir de notre Défense pour qu’une vision à long terme puisse être dégagée.

Les dirigeants politiques actuels préfèrent toutefois démanteler notre Défense lentement mais sûrement.

 

Le plan structurel attendu depuis si longtemps se fait toujours attendre, à notre grande déception. Cela revient à dire que le personnel de la Défense entre dans la nouvelle année sans certitude quant à son avenir. Qu’attend le monde politique pour prendre les bonnes décisions? Il était prévisible que les choses ne se dérouleraient pas sans heurts. Mais le coup de massue donné aux militaires par le gouvernement fédéral le 15 octobre 2016 dans le dossier des pensions est de la folie pure.

Nous plaidons pour  une transition équitable dans laquelle on opère les bons choix tant pour le personnel, les investissements au profit du bien-être du personnel de la Défense, le matériel, que pour les infrastructures du département.

Le SLFP Défense reste attentif à ce que les efforts exigés pour ce changement restent équitables.

Nous mettrons tout en œuvre pour faire reconnaître, apprécier et respecter la spécificité du métier de militaire.   

Le SLFP Défense continuera de défendre pied à pied les valeurs-clés des militaires et des civils de la Défense: loyauté, honneur, intégrité et engagement au risque de sa propre vie