10.05.16 La Défense, briseur de grève du gouvernement

Une dizaine de soldats sont engagés  dans des prisons pour y apporter un complément d’appui humanitaire.

Les militaires sont formés pour affronter des situations de crise, mais celles-ci ne cadrent pas avec le remplacement de gardiens de prison en  grève.

La réquisition de la Défense par le gouvernement pour porter aide à la Nation a son prix.

La Défense est elle aussi au bout du rouleau.

Les militaires n’ont aucun droit de grève et ils exécutent des missions selon les ordres

La Défense ne peut pas faire office de briseur de grève du gouvernement.

Certainement pas maintenant que nos collègues se trouvent déployés dans les rues et se dévouent totalement pour la Patrie, au prix de leur vie!

Depuis 15 mois déjà, les militaires suppléent à la surveillance des lieux importants dans le cadre de la menace terroriste et se chargent  de l’accueil des réfugiés.

En raison de la charge de travail supplémentaire, ils peuvent à peine prendre des congés, et encore moins les prévoir.

Nous plaidons pour que le politique ne mette pas de bâtons dans les roues et offre à la Défense de retrouver une certaine forme de stabilité et fasse preuve d’une certaine reconnaissance à son égard.

Publication du Plan Directeur de la Défense

La sécurité est un bien précieux, mais elle n’est pas gratuite.

Par le biais des décisions qu’il prend, le politique a le devoir d’offrir une perspective au personnel de la Défense, qui donne jour après jour le meilleur de lui-même.

Près d’un an après la date promise, nous sommes encore toujours dans l’attente du plan directeur et des mesures concrètes d’exécution pour la présente législature.

Ce Plan Directeur doit permettre à la Défense de délimiter avec précision ses tâches essentielles et de tendre vers la stabilité pour le personnel.

Le plafond de la flexibilité est atteint

Le SLFP Défense exige du ministre de la Défense Steven Vandeput qu’il passe à l’action.

Le maintien de membres du personnel opérationnels, professionnels et motivés est nécessaire si l’on veut poursuivre le développement d’une Défense performante.

Le SLFP Défense demande au MoD qu’il prenne ses responsabilités et qu’il réclame une partie du budget pour notre Département. Le recrutement de plus de militaires est opportun pour satisfaire aux exigences du gouvernement.