07.09.18 Le nœud coulant autour du cou des militaires se resserre Le capital congé de maladie et les conséquences

Ces derniers jours, des informations ont été publiées sur les médias sociaux quant au fait que l’abolition du capital congé de maladie aurait également un impact sur les corps spéciaux tels que les militaires.

Comme vous le savez, les militaires ne peuvent épargner aucun capital congé de maladie, donc ceux-ci ne sont pas concernés. Cependant, derrière cette réforme, il y a bien une nouvelle mesure supplémentaire pour laquelle nous avons interrogé le Cabinet du MoD aujourd’hui en début de négociation après les vacances d'été.

Le cabinet Vandeput confirme que la mesure relative à la réduction de 40% du salaire à partir du 31ème jour d'AMS sera également appliquée pour les militaires. Toutefois, le Cabinet ne peut donner de détails sur les modalités d’application de cette mesure. Qu'en est-il des accidents de service, des maladies lourdes (telles que le cancer, la sclérose en plaques,…), les accidents sur le chemin du travail, les maladies professionnelles…

Ceci suscite immédiatement une grande inquiétude auprès de nous tous, aucune profession en Belgique n'est confrontée à de tels risques majeurs de sécurité. Le SLFP-Défense n’acceptera pas cette réforme ainsi. Des mesures spéciales doivent être prises compte tenu de la spécificité du métier de militaire.

Lié à ceci, le SLFP-Défense a demandé si, comme conséquence de la mesure liée à la maladie, la commission militaire d’aptitude et de réforme (CMAR) est supprimée mais un « non » clair a été formulé par le cabinet MoD. La CMAR est un très bon outil adapté aux militaires afin de les conserver au travail au sein du département, si pas dans une autre fonction comme militaire, bien comme civil au sein de la Défense.

Une énième mesure d’économie budgétaire aveugle du gouvernement à nouveau sur le dos du personnel de la Défense. Il va sans dire que le SLFP-Défense défendra à nouveau vos intérêts bec et ongles et nous n’accepterons pas ainsi, comme vous en avez l’habitude de notre part, ces mesures radicales.

Bloquez déjà votre agenda pour le 28 septembre pour une mobilisation générale ! Plus d’info suivront !