24.01.17 Le front commun syndical auprès du CNP.

Les quatre organisations syndicales représentatives ont été entendus par le Comité national des Pensions (CNP) dans le cadre des discussions relatives à la spécificité militaire et à la pénibilité. 

En plus des syndicats, l’autorité militaire a également profité de l’occasion pour montrer combien particulier est le métier de militaire à la lumière des exigences dont il fait l’objet et des obligations auxquelles le militaire est soumis.

Sous différents angles, nous avons donc communiqué le message unanime suivant : être militaire est plus qu’un métier pénible et il doit être valorisé dans ce sens dans le débat sur la réforme des pensions. 

Après ces auditions, le CNP va poursuivre ses travaux : cela signifie, entre autres, que ledit comité va, au cours des prochains mois, développer davantage les critères concernant les métiers pénibles et examiner si le métier militaire y répond. 

À cet égard, certains résultats ne pourront être attendus au plus tôt qu’au printemps. 

Entre-temps, en parallèle avec les travaux du CNP, nous allons introduire chacun nos mémorandums dans le cadre du Groupe de travail Pensions-Défense au sein duquel, avec les deux cabinets, nous allons continuer à travailler à de possibles mesures de transition. Ces mémorandums contiendront également les lignes directrices des syndicats concernant la réforme du régime de pension des militaires.