16.02.16 Les militaires sont-ils fatigués?

Plus d’un militaire est consterné par l’annonce dans la presse de mi-février selon laquelle les militaires engagés dans nos rues seraient surmenés.

Qu’il soit clair pour tout le monde que

le SLFP Défense ne partage pas cet avis.

Nos militaires ne sont ni fatigués, ni épuisés, ni surmenés ! Que du contraire.

Fiers de leur mission!

Le personnel de la Défense est encore toujours fier de pouvoir contribuer à veiller à la sécurité de ses compatriotes et des habitants de Belgique en support de la Police Fédérale.

Il est bien vrai que la tâche est lourde, que les journées sont longues, que le logement n’est pas celui d’un hôtel 3 étoiles, mais les militaires y sont préparés et entraînés.

Cadeau de l’autorité?

La DGHR est en train d’examiner la possibilité pour les militaires engagés de façon permanente de prendre le solde de leurs congés de 2015 après le 30 avril 2016, actuellement la limite extrême.

Ce serait une certaine compensation pour le fait qu’ils doivent toujours être disponibles.

Ce n’est toutefois pas vraiment un cadeau de l’autorité, car comment ces militaires peuvent-ils prendre leurs congés légaux de l’année dernière et de cette année s’ils doivent être constamment disponibles?

Solutions structurelles!

Pouvoir prendre des congés plus tard et octroyer des jours de congés compensatoires, c’est une bonne chose.

Pour le SLFP, il y a aussi un besoin de solution structurelle.

Ce sont toujours les mêmes militaires qui sont engagés pour l’OVG (Operation Vigilant Guardian – en langage populaire “homeland").

Les périodes de rotation se succèdent trop rapidement, de sorte que les militaires n’ont pratiquement pas le temps de retrouver leur souffle avec leur famille.

Et d’ailleurs les tâches quotidiennes habituelles et les missions d’entraînement continuent.

La solution réside naturellement dans la libération maintenant d’un budget plus important pour la Défense de façon à ce que suffisamment de militaires puissent être entraînés à l’exécution de la mission et qu’il y ait une rotation plus large.

Les congés sont également un droit pour les militaires!

Recruter davantage?

Nous sommes heureux d’apprendre: le ministre recrutera plus de militaires cette année.  Au lieu de 700, 900 nouvelles recrues rejoindront les rangs.

Ce dernier chiffre est et reste ridiculement bas.

Le SLFP plaide depuis plus de 10 ans pour porter annuellement le nombre des nouvelles recrues militaires  à 2000 de sorte qu’un flux d’entrées et de sorties puisse être garanti sainement. N’oublions pas que dans les 10 prochaines années la moitié des militaires actifs partira à la pension, il s’agit de 14.000 personnes.

Il est vrai que la Défense doit se débrouiller avec moins de personnel (25.000 pour 2030) mais si l’autorité n’entreprend rien maintenant, il ne restera pratiquement rien d’ici 2030, ou s’agit-il de l’agenda caché du gouvernement???