25.05.18 Négociations sur la pénibilité au sein de la Défense… ou comment travailler à l’envers !

D’ouverture, notre organisation a déploré le fait que cette négociation ait lieu parallèlement à un conseil des ministres restreint qui succède à des déclarations politiques étonnantes suite au Comité A de mercredi. Alors que le Cabinet des Pensions, le SLFP et la CSC avaient atteint ensemble un accord conditionnel, certains partis politiques de la majorité remettaient déjà en cause depuis hier le travail accompli.

Cette situation a compliqué l’ambiance de négociations constructives aussi bien pour le cadre général de la pénibilité (qui n’avait pas encore été discuté) que pour les mesures transitoires liées aux militaires.

Cette première journée de négociation a mis en évidence un nombre impressionnant de questions de la part des organisations syndicales représentatives… auxquelles des réponses sont attendues pour la prochaine séance qui se déroulera vendredi prochain.

Le SLFP Défense ne peut que regretter l’incohérence de certains décideurs politiques au sein de ce gouvernement. Personne ne pourra JAMAIS reprocher aux organisations syndicales de ne pas avoir collaborer dans ce dossier… pénible !