16.11.17 Outsourcing : Réussir ? Oui mais à quel prix…

Ce mardi 14 novembre 2017, les 4 organisations syndicales représentatives ont été invitées à une réunion d’information concernant le outsourcing à la Défense et plus particulièrement le catering (SODEXO à l’ERM).

Quantité de questions ont été posées par les organisations syndicales concernant le personnel, les services offerts par SODEXO et les budgets alloués par la Défense à la réussite de ce projet.
L’autorité pilote du projet nous a fait part de toute une série de mesures prises - ce que nous saluons - afin d’améliorer la qualité des services fournis par la firme civile au personnel de la Défense.

Pour rappel, l’outsourcing prévu dans la vision stratégique remplacera les fonctions dites militaires non-spécifiques.

Le SLFP Défense s’inquiète et reste sans réponse face aux questions suivantes :
- Quels seront les prochains quartiers victimes d’outsourcing (catering, garde, entretien de l’Infra & installations Trg) ?
- Quelle est la solution de rechange si le projet-pilote n’aboutit pas ?
- Qu’en est-il du personnel qui subit une surcharge de travail due à la mise en place de ce projet « pilote » ?
- Est-ce vraiment moins cher pour la Défense ? Est-ce vraiment un gain financier pour la Défense ?
- Est-ce que la qualité du service rendu est équivalente à celle rendue par le personnel de la Défense (horaires, flexibilité, …) ?
- Que va-t-on faire du core-business (jeunes qui un jour le deviendront moins) de la Défense actuel ? Que va-t-on faire des jeunes militaire de carrière qui vieilliront et qui devront probablement travailler au-delà de 56 ans ?
- Y-aura-t-il encore du travail « faisable » pour le personnel de carrière actuellement dans le futur ?
- …

En conclusion de cette réunion, malgré toutes les inquiétudes restantes, nous recevrons la confirmation de la part de l’autorité pilote du projet que : nous avons reçu comme confirmation de l’autorité pilote que :

« Le projet pilote Outsourcing Catering – SODEXO à l’ERM DOIT réussir ! »

Notre organisation continuera à se battre, dans le cadre d’un syndicalisme responsable, afin que le service offert soit au moins de qualité équivalente qu‘avec le personnel de la Défense.

A l’issue de cette même réunion, est-il rassurant d’avoir été mal accueilli afin de prendre le repas de midi à 10 minutes de la fermeture du Mess (13h20) ? Nous ne le pensons pas…
Nous vous tiendrons informés de toute nouveauté dans le dossier.