17.11.17 Pensions des militaires : Roadshow HR, c’est très bien mais…

Le SLFP Défense salue l’initiative de la DG HR d’organiser un roadshow dans plusieurs quartiers militaires du pays en novembre 2017 sur le statut & l’avenir des militaires BDL, le recrutement interne, les prestations volontaires d’encadrement ainsi que la situation actuelle dans le dossier des pensions.

Néanmoins, sur ce dernier sujet, suite aux réactions du public en général et de nos membres en particulier, le SLFP Défense juge qu’il est nécessaire de clarifier/rappeler les éléments suivants afin d’éviter toute mauvaise interprétation :

1. En date du 11 octobre 2017, le SLFP Défense a communiqué aux cabinets des pensions et de la Défense son avis.
La décision du cabinet des pensions de traduire le « projet d’accord de principe » en textes légaux pour négociation ne signifie nullement que notre organisation a marqué son accord.
2. Comme communiqué le 27 octobre 2017 par le SLFP secrétariat général, la concertation sur la pénibilité en comité national des pensions – où siègent 3 des 4 organisations syndicales représentatives pour le personnel militaire - a eu pour résultat une « note d’orientation » pour la fonction publique.
François Fernandez-Corrales, Président Général, déclarait qu’ « il n’y a eu que l’approbation d’un rapport, pas plus. Le dossier en son état (les critères et les conséquences de ces critères) doit maintenant être renvoyé dans les organes de négociations, notamment le Comité A et les comités des différents secteurs ».
3. Le « projet d’accord de principe » des cabinets stipule bien des « congés préalables à la pension » qui sont toujours à l’étude au sein du Ministère de la Défense alors que cette mesure interne était déjà réclamée dans le mémorandum du SLFP Défense de janvier 2017 afin de permettre aux militaires de mettre fin à leurs activités in fine à maximum 58 ans compte tenu de leur métier spécifique.

Les deux derniers points ci-dessus font partie des multiples arguments qui ont poussé notre organisation à éviter l’utilisation actuellement de tableaux (autres que ceux fournis par l’autorité) ou de simulateurs d’un nouvel âge de pension.
Le SLFP Défense restera fidèle à ses principes afin que TOUT le personnel de la Défense actuellement en régime puisse bénéficier de mesures de transition acceptables !