11.10.17 Pensions des militaires

Les organisations syndicales représentatives de la Défense ont été reçues aujourd’hui au cabinet des pensions, avec une représentation du cabinet du ministre Vandeput et de l’Etat-major de la Défense.
Le but de cette réunion était d’arrêter un point de vue quant aux propositions faites par le cabinet des pensions sur les mesures d’assouplissement pour les militaires approchant la retraite.

La proposition contient des mesures pour ceux approchant la retraite, mais il reste encore trois facteurs inconnus. Les éléments qui nécessitant des éclaircissements sont : la décision dans le cadre de la pénibilité, la valorisation des années de carrière déjà prestées et les mesures en faveur de l’opérationnalité, de façon à ce que, par le biais de n’importe quel système, un militaire puisse prendre lui-même la décision de cesser de travailler à l’âge de 58 ans.

Ces trois éléments devaient être clarifiés pour que nous puissions exprimer un avis sur les propositions du cabinet des pensions.
Le SLFP Défense a demandé un délai de réflexion pour préciser son point de vue afin de respecter le mandat octroyé par notre base que nous avons communiqué le 27 Septembre 2017.

Suite à cette entrevue et à l’écoute des organisations syndicales, le Cabinet des pensions a décidé de poursuivre le processus. En effet, les mesures d’assouplissement qui nous avaient été proposées seront maintenant écrites sous forme d’un avant-projet de loi dans lequel les inconnues ci-dessus (pénibilité et la valorisation de la carrière déjà prestée) seront levées. Au niveau du cabinet de la Défense, le chef de cabinet nous a informé que la DGHR était en charge d’aboutir sur les mesures internes Défense dans le même délai.

Après toutes ces entrevues informelles, les négociations vont démarrer sur base de la proposition des deux cabinets expliquée lors nos réunions d’information.
Ce jour, le chef de cabinet des pensions nous a signalé que nous serions à nouveau invités autour de la table courant décembre.

Le SLFP Défense mettra tout en œuvre afin que les avancées dans le dossier soient cohérentes avec le point de vue de notre base/mémorandum et attend avec patience les textes futurs.