26.01.17 Quel avenir pour la Défense?

Depuis la manifestation du 15 novembre contre les projets de réforme des pensions, nous n’avons pas chômé.

Les organisations syndicales ont eu depuis lors différents entretiens tant avec le Cabinet du ministre de la Défense qu’avec le Cabinet du ministre des Pensions.

En plus de cela, nous avons déjà rendu visite à une cinquantaine d’unités depuis le 12 décembre 2016 pour y tenir une séance d’information à la suite de la décision de principe.

La confusion au sein du personnel est encore grande en raison de la politique de communication déficiente du ministre. On parle de fermetures de casernes, sans être concret. Cette communication imprécise et confuse engendre évidemment beaucoup d’inquiétude chez le personnel de la Défense.

Pour les syndicats, il est inacceptable que le personnel doive avaler sans plus les mesures en matière de pensions. Il n’y a pas eu de dialogue, pas de concertation, rien que des déclarations dans les médias.

Je me réfère à la priorité de notre Défense, à savoir trouver une certaine stabilité, pour que nous puissions aller de l’avant et que les gens puissent bénéficier de l’attention qu’ils méritent.

Le grand débat

L’Ecole Royale Militaire a été le 16 janvier 2017 le théâtre du grand débat de notre MoD et du CHOD.

Notez bien que les partenaires sociaux n’étaient pas invités, mais y ont été autorisés à la suite d’une requête du SLFP Défense.

Les militaires présents, non représentatifs il est vrai, ont été invités pour poser leurs questions, préalablement filtrées, sur la vision stratégique, le personnel, les quartiers et l’outsourcing, les capacités, le budget et les investissements.

Je déplore qu’aucune réponse claire et concrète n’ait été donnée et que les réactions n’aient rien apporté de nouveau sous le soleil.

Une sensation négative était perceptible lorsque le ministre de la Défense et le CHOD se sont exprimés comme si la décision de principe du 15 octobre serait déjà d’application. IL convient de remarquer qu’à l’heure actuelle rien n’est encore changé dans le régime des pensions.

Je veux cependant conclure sur une note positive en indiquant que le MoD a rappelé que le métier de militaire est un métier spécifique et que cette spécificité doit être incluse dans tous les débats.